LES SUSPENSIONS DÉCRYPTÉES

Souvent considéré comme de la sorcellerie, régler votre suspension ne devrait pas être un souci. Nous avons pris conseil auprès des experts de l'équipe Honda Gresini MotoGP soutenu par Castrol pour savoir comment.
Le réglage de votre propre suspension peut être une perspective intimidante. Il y a apparemment un nombre infini de combinaisons et paramètres possibles, mais la personnalisation de votre propre promenade à votre style est extrêmement satisfaisant et peut vous faire économiser un paquet. C'est pourquoi nous avons produit ce simple guide. Premièrement, trouvons notre niveau de fléchissement statique arrière et avant. C'est un point de référence que nous devons bien définir avant de bricoler davantage.

SUSPENSION ARRIÈRE

Tout d'abord, soulever la roue arrière aussi loin que possible sans que la roue ne se détache du sol. Mesurer l'extension entre deux points - axe de la roue à une caractéristique reconnaissable sur l'empennage est le meilleur - et notez-le. Maintenant demandez à un ami de tenir l'extrémité arrière de la moto pendant que vous la faites rebondir de haut en bas. Ceci renvoie la suspension à sa position de repos. Votre moto devrait être plus basse que quand elle était «plafonnée». Mesurer la différence entre les deux points et vous avez trouvé votre mesure d'affaissement statique.

SUSPENSION AVANT

A nouveau, soulever l'avant pour mesurer l'extension complète entre l'axe de la roue et l'étrier bas, puis faites rebondir les fourches et laissez-les revenir à leur point de repos naturel avant de mesurer à nouveau. Vous êtes à la recherche d'un niveau compris entre 20-30mm d'affaissement statique à la fois à l'arrière et à l'avant. Si vous avez réussi cela, mettez un collier autour du curseur de votre fourche pour voir combien vous utilisez au freinage. Dans un monde idéal, vous voulez qu'il reste autour de 10-15mm.

Maintenant que tout est fait, regardons quelques problèmes typiques que vous pourriez avoir avec votre moto et ce que vous pouvez ajuster pour aider à les règler. La meilleure chose est de passer une journée à faire cela. Effectuez les réglages, puis allez faire un tour sur la même route. Revenez, écrivez les différences que vous avez ressenties et faites le à nouveau. Essayez de choisir un jour avec des conditions routières et météorologiques identiques à celles des résultas obtenus. 

RÉSOLUTION DES PROBLÈMES COURANTS

Fourches dégonflées ou «rebond» ou «broutement» sur les freins : Ajouter une précharge pour donner plus de soutien aux fourches. Jetez un oeil après un tour pour voir où est le collier. Est-il près du bas de la jambe de fourche, au delà de notre région "idéale restante" de 10-15mm ? Si oui, vous voudrez peut-être ajouter un peu de compression et réduire un peu le rebond. Au mieux vous  règlerez le problème, au pire, vous devrez peut-être utiliser des ressorts de fourche plus durs ou de l'huile de fourche plus épaisse.

La moto "guidonne": Normalement causé par l'arrière de la moto qui est trop «molle» et s'écrase à l'accélération. Ajouter une précharge arrière, un tour à la fois. Ajouter un peu de compression aussi. Si cela n'aide pas, alors reculer le rebond arrière. Si celà persiste, vous aurez peut-être besoin d'un ressort arrière plus rigide. Si la moto est vieille ou a eu une vie difficile, peut-être que les amortisseurs ont besoin d'une révision.

La moto sous-vire : La moto est trop élevée à l'avant. Ajouter plus de rebond ou d'assiette arrière. Si vous n'avez pas de réglage d'assiette, ajouter plus de précharge à l'arrière. Attention tout de même, car trop d'assiette ou de précharge peut vous donner ...

Un manque d'adhérence à l'arrière : Réduire la précharge d'un tour, puis reculer la compression d'amortissemnt de quelques clics.

Un guidonnage, un sous-virage et une perte d'adhérence arrière suggèrent également que vous roulez peut-être trop près de la limite. Adaptez toujours votre conduite aux conditions de la route et aux limites de vitesse pour rester en sécurité.

En fin de compte, Le réglage de votre moto est personnel. Qu'il s'agisse d'affaissement statique ou de rebond arrière, il est important de trouver le règlage qui vous convient.

LES MEILLEURS CONSEILS

Vérifiez la pression de vos pneus ! les problèmes de comportement viennent plus de pressions incorrectes que de mauvais réglages de suspension.

Si votre moto se comporte bien, alors ne faites pas de règlages. Ce n'est pas nécessaire !

Ne vous inquiétez pas quant aux effets extrêmement néfastes suite à des changements  : Votre moto de route n'est pas aussi volage ou sensible qu'une moto de course, de sorte que même de grands changements ne rendront pas votre moto inconduisible. En outre, les éléments de suspension sont conçus pour fonctionner dans des conditions très diverses telles que des routes humides ou seches.

Si vous souhaitez régler votre suspension alors ne vous inquiétez pas : vous pouvez toujours modifier les paramètres et revenir aux paramètres initiaux en consultant le manuel du constructeur.

Écrire les choses ! Très important ! Prenez note des paramètres de départ et toutes les modifications apportées.

Essayez d'avoir un ami présent pour vous aider à déplacer la moto.

DECRIPTAGE DU JARGON

Précharge : C'est la tension située dans vos ressorts qui s'applique avant une charge (le pilote ou la force de freinage). Sans elle, votre moto s'affaisserait trop sous son propre poids, et les ressorts bougeraient à peine.

Rebond : Cela contrôle comment vos amortisseurs réagissent avant ou après avoir été compressés. Sans elle, votre moto vous éjecterait de la selle sur les plus minuscules bosses.

Amortissement de la compression : Contrôle la vitesse à laquelle les amortisseurs se compressent sous la charge, par exemple : le freinage, l'accélération et les bosses. Trop d'amortissement de la compression et la conduite est rude et impitoyable, trop peu et la moto saute de bout en bout.

FOURCHES AVANT

Réglages de précharge : Ceux-ci se situent dans la partie supérieure des bras de la fourche et requièrent normalement une clé de 14 ou 17mm. Les mises au point se font par des tours et sont mesurées par les «anneaux» marqués sur la partie visible du témoin.

Réglage du rebond : Le réglage du rebond se fait grâce aux vis à tête plate sur le dessus de la fourche. Le réglage est mesuré par tours, ou demi-tours. Chaque demi-tour s'accompagne d'un «clic» de sorte que vous pouvez facilement les compter.

Réglage de l'amortissement de la compression: S'effectue grâce à une petite vis à la base de chaque fourreau. Comme pour le rebond, comptez chaque demi-tour et faites le même nombre de tours pour chaque fourche.

AMORTISSEURS ARRIÈRE

Réglage de précharge : Vous trouverez un collier en haut de l'amortisseur arrière. Certains sont en bas mais la plupart au sommet de l'amortisseur. Pour cela vous aurez besoin d'une clé spécifique. Vérifiez le réglage standard dans le manuel du constructeur.

Réglage du rebond : A nouveau, c'est normalement un dispositif de réglage par vis et il se trouve au bas de l'amortisseur ce qui le rend assez difficile à atteindre.

Réglage de l'amortissement de la compression : Un autre petit réglage par vis et qu'on trouve sur le dessus de l'amortisseur ou sur le réservoir à distance, si votre amortisseur en a un.

Hauteur de conduite : Certaines motos sportives modernes peuvent ne pas avoir cette fonction. Il s'agit d'un écrou fileté soit en haut ou en bas de l'amortisseur qui soulève l'extrémité arrière de la moto pour l'aider à réagir rapidement en plaçant plus de poids sur l'extrémité avant. On trouve cet équipement dans les magasins de pièces de rechange.