Castrol Rocket : Une fusee sur deux roues

L'homme et la machine en parfaite harmonie, repoussant les limites de la vitesse. Depuis des siècles, les hommes poursuivent ce rêve et une nouveauté est en train de se profiler : dans quelques jours, le fabricant de motos britannique Triumph se préparera au lancement de son assaut pour le record de vitesse au sol en moto avec la Castrol Rocket.

Basé à Coventry, Triumph a détenu le record de 1955 à 1970, avant que la marque anglaise emblématique ne mette de côté temporairement ses activités visant à battre les records. Suzuki détient actuellement le record du monde avec 605,697 km/h.

La Castrol Rocket marie les forces de Castrol et de Triumph dans une spectaculaire tentative de restaurer leur héritage de records qui remonte à plusieurs décennies. Non seulement ils visent à battre le record actuel dans les jours à venir, mais également à franchir la barre des 643,737km/h (400mph) qui semble hors d'atteinte.

LE LIEU

Cette tentative de record aura lieu dans les marais salants de Bonneville dans l'Utah. C'est là que l'équipe de projet Castrol Rocket, incluant l'expert en aérodynamique Matt Markstaller, le fabricant de moteurs Bob Carpenter et le pilote Jason DiSalvo, auront deux opportunités d'établir un nouveau record du monde : du 23 au 28 août aux Bonneville International Motorcycle Speed Trials et du 12 au 18 septembre au Mike Cook Bonneville Shootout.

Les marais salants dans le nord-ouest de l'Utah mesurent plus de 100 km², bien que la piste utilisée pour la tentative de record ne soit rien d'autre qu'une ligne droite délimitée par quelques fanions et cône. Pour qu'un record soit officiellement reconnu, il est nécessaire de créer une piste d'une distance prédéfinie dans une direction puis ce que l'on appelle une piste de retour dans la direction opposée. La moyenne sur ces deux pistes est ensuite calculée pour déterminer si le record a été battu ou non. 

LA MACHINE

La Castrol Rocket a la responsabilité d'établir le nouveau record du monde pour Castrol et Triumph. Les chiffres derrière ce spécimen fait main et épuré, construit en 2013, sont pour le moins impressionnants : deux moteurs turbo 3 cylindres Triumph Rocket III situés derrière le pilote propulsent la roue arrière avec une force de 1 000 chevaux. Les deux moteurs en ligne ont chacun un déplacement de 1485 cc. La performance maximale est atteinte à une vitesse moteur de 9 000 rpm.

Pourquoi le fabricant du moteur, Carpenter a-t-il opté pour deux moteurs ? « Cela était logique. Un seul moteur énorme aurait probablement mit le feu aux paliers. Avec une course plus courte, nous pouvons avoir des RPM plus élevés sans forcer sur le moteur, » explique Carpenter.

Un autre aspect qui a convaincu l'expert en moteur de la Castrol Rocket d'opter pour l'option à deux moteurs était le facteur poids. « Le poids supplémentaire d'un autre moteur ajoute de la traction, difficile à obtenir sur le sel, » a déclaré Carpenter. Jason Di Salvo, qui pilotera cette fusée à deux roues le sait bien : « La surface salée présente peu de traction. Le vent vous pousse de tous les côtés. »

En forme d'avion sans ailes, le corps en carbone Kevlar, appelé monocoque, de la Castrol Rocket mesure 7,77 mètres de long, 61 centimètres de large et 91 centimètres de haut. Le bras du balancier est en aluminium. Les amortisseurs Öhlins sont associés aux pneus spécialement conçus de Goodyear «Land Speed Special » pour que la moto soit parfaitement maîtrisée dans les marais salants. Le carburant utilisé est le méthanol, essentiellement de l'alcool. L'huile moteur utilisée est la Castrol Power1 4T 10W40, entièrement synthétique. Des disques de freins en carbone ainsi que deux parachutes sont utilisés pour ralentir cette fusée sur deux roues. 

LE PILOTE

Le pilote, Jason DiSalvo, un pilote de moto professionnel de Stafford de l'Etat de New York, a fait des apparitions imprévisibles lors des championnats du monde de 125cc, 250cc et de Moto2 au cours de sa carrière. Il a couru sa seule course de Moto2 à Indianapolis en 2010, se classant parmi les dix premiers dès la première tentative.

La principale activité de DiSalvo est la série AMA Pro Road Racing pour laquelle il pilote une Triumph Daytona. Toutefois, les marais salants de Bonneville ne sont pas des eaux inconnues pour le pilote de 30 ans. En 2012 il y a battu un record de vitesse national. « La course de vitesse au sol est la forme la plus pure de sport motorisé. Cela mobilise toute votre ingéniosité, vos ressources et votre détermination dans une bataille constante contre les éléments, » a déclaré DiSalvo, décrivant la fascination qui envahit tout ceux qui participent aux courses de Bonneville.

Le fabricant de moteurs des motos qui ont permis à DiSalvo de battre le record en 2012, était un certain Bob Carpenter. Grâce aux deux moteurs Triumph Rocket III mis au point par Carpenter Racing et avec le courage de DiSalvo une fois en selle, tous les espoirs sont permis pour que la Castrol Rocket conçue par Matt Markstaller, batte le record du monde actuel de 605,697 km/h. 
LA COURSE DE VITESSE AU SOL EST LA FORME LA PLUS PURE DE SPORT MOTORISÉ. CELA MOBILISE TOUTE VOTRE INGÉNIOSITÉ, VOS RESSOURCES ET VOTRE DÉTERMINATION DANS UNE BATAILLE CONSTANTE CONTRE LES ÉLÉMENTS
JASON DISALVO, PILOTE DE ROCKET