Suggestions
View all results

PLUS QU’UN LUBRIFIANT. LA TECHNOLOGIE EN MOUVEMENT.

  1. Accueil
  2. TECHNOLOGIE ET INNOVATION
  3. COMMANDITES
  4. MOTOS
  5. HISTOIRE DE COURSE DE CASTROL

HISTOIRE DE COURSE DE CASTROL

Introduction
Notre pedigree de course

 

L’histoire de la passion de Castrol pour la course

Castrol a toujours été à l’avant-garde de la course automobile depuis la naissance du sport au début des années 1900.

Notre partenariat technique à long terme avec les fabricants de motos et l’utilisation du plus haut niveau de compétition moto comme terrain d’essai est une partie très importante de notre développement continu de produits de haute qualité, tant pour les pilotes de compétition que pour les motocyclistes passionnés du monde entier.

Le succès de Castrol en course de motos remonte aux tout débuts de la course au TT de l’île de Man en 1907 jusqu’aux motos de la puissante série MotoGP actuelle.
Tout au long des années 1920 et 1930, le sport a commencé à prendre de l’ampleur dans toute l’Europe, mais le début de la Seconde Guerre mondiale a entraîné la suspension des courses officielles, et ce n’est qu’en 1949 que le nouveau championnat du Monde a été créé. Pourtant, tout au long de cette période, Castrol est resté proche du cœur de la course de motos et, entre 1922 et 1947, tous les vainqueurs du TT de l’île de Man ont utilisé de l’huile Castrol dans les deux barres.

Les années 50 de haute voltige

1950

Les années 1950 sont largement considérées comme l’âge d’or des courses de motos et au début de la décennie, les équipes d’usine de Norton et Gilera ont établi la norme à suivre pour les autres, toutes deux utilisant des lubrifiants Castrol.

 

1957

L’équipe Gilera a remporté six 500 titres au milieu des années 1950 grâce à l’huile Castrol. Cependant, alors que la décennie touchait à sa fin, presque toutes les usines italiennes ont été forcées de quitter la compétition à la fin des années 1950 parce que l’arrivée des voitures à bas prix avait détruit le marché des motos de route. L’exception était le MV Agusta, qui est devenu le nom prééminent dans les courses de moto en remportant 139 Grands Prix dans la catégorie 500cc de 1952 à 1976.

 

1958

Castrol et Honda entament leur partenariat très réussi. Honda a contacté Castrol avant ses débuts dans les courses de l’île de Man en 1959. Grâce aux lubrifiants Castrol, Honda a remporté le prix de l’équipe du fabricant à sa première tentative.

Les scintillantes années 60

1960

Tout comme les Italiens avaient utilisé les courses pour prouver leur technologie, l’industrie japonaise de la moto commençait à établir une réputation internationale et, comme toujours, les courses étaient le moyen idéal pour démontrer leur supériorité. Avec Castrol R30, Honda a remporté 10 championnats de constructeurs et 17 titres mondiaux individuels entre 1959 et 1967.

 

1966

Le développement et la complexité du moteur ont atteint de nouveaux sommets avec 20 000 tr/min 250cc à quatre temps, se battant avec les deux temps quatre temps carrés. La course technologique a explosé à mesure que les concepteurs de moteurs ont été persuadés de développer des puissances de sortie toujours plus élevées en utilisant de plus en plus de cylindres.

 

1968

Le prix à payer pour rester concurrentiel sur le circuit a commencé à peser sur les constructeurs japonais, et il ne restait que Yamaha en 1968. L’équipe d’usine italienne, le MV Agusta, a capitalisé sur l’absence de compétition japonaise, remportant la plupart des titres 500cc pendant une décennie.

Les sensationnelles années 70

1970

Le MV Augusta continuait à connaître le succès lors des courses avec son coureur vedette, Giacomo Agostini qui est devenu le coureur le plus titré de l’histoire du Championnat du Monde. Au total, Agostini a remporté 15 Championnats du Monde, dont 7 dans la catégorie 500cc sur une MV Augusta quatre temps à trois cylindres.

 

1974

Agostini passa sensationnellement du MV Agusta à Yamaha. L’équipe Yamaha a demandé à Castrol de développer une huile synthétique qui battrait Castrol R en lubrifiant le moteur le plus efficacement possible, en y ajoutant de la puissance et en aidant à combattre la détonation du moteur. Castrol A747 en a été le résultat, une huile encore considérée comme la meilleure plus de 30 ans plus tard.

 

1979

Après une absence de 10 ans, Honda a repris les Championnats du Monde et Castrol a participé au développement de l’une des motos de course les plus influentes des temps modernes; l’incroyable Honda ovale à piston à huit soupapes par cylindre NR500. À la demande de Honda, Castrol a produit un lubrifiant de compétition spécialisé pour le moteur 22 000 tr/min. La machine a joué un rôle important dans la formation des ingénieurs Honda et a ouvert la voie à une série de motos de course Honda innovantes.

Les exaltantes années 80

1983

Le pilote américain Freddie Spencer a remporté le Championnat du Monde 500cc sur sa Honda lubrifiée Castrol. A 21 ans, il était le plus jeune pilote à remporter le titre et sa moto, la NS500 trois cylindres, deux temps, était une évolution de la NR500 que Castrol avait aidé Honda à développer.

 

1984

Honda a rejoint Suzuki et Yamaha avec un quatre cylindres à deux temps, créant un combat régulier à trois. Parfois, d’autres joueurs, dont l’équipe italienne de Cagiva était l’une des plus importantes, arrivaient ensemble au sommet. La qualité de la course était superbe, mais d’un point de vue technique, peu de progrès réels ont été réalisés. En même temps, les lois sur les émissions de gaz à effet de serre s’appliquaient aux deux temps et les courses de GP perdaient de leur valeur en tant qu’espace de développement de nouvelles technologies pour les motos de route.

 

1986

Pendant que les fabricants et les instances dirigeantes débattaient de l’orientation future du sport, Castrol a continué à soutenir certains des coureurs les plus performants. Par exemple, en 1986, le Vénézuélien Carlos Lavado a remporté le championnat du monde avec sa Yamaha 250 lubrifiée Castrol.

 

1989

A la fin des années 80, les fabricants ont continué à chercher un moyen de rétablir le lien entre leurs activités de course et leurs produits routiers quotidiens. Les courses de GP sont coûteuses et nécessitent une justification et, bien que la plupart des technologies puissent être développées sans s’approcher d’une piste de course, les fabricants obtiennent des informations précieuses sur l’environnement des courses.

Les années 1990 et au-delà

1993

Tout au long des années 1990, Castrol a poursuivi son association avec les plus grands noms du sport. Lorsque Wayne Rainey a remporté la victoire au cours de la saison 1993, sa Yamaha YZR500 a été lubrifiée à l’huile Castrol. John Kocinski, Colin Edwards et Sete Gibernau figurent parmi les autres grands gagnants du Championnat du monde qui ont utilisé Castrol dans les années 1990 et 2000.

 

1999

Les discussions qui ont eu lieu à la fin des années 1990 ont abouti à une proposition de Yamaha et Honda visant à changer la catégorie GP 500cc pour une nouvelle formule qui permettrait aux constructeurs de développer de nouvelles technologies qui seraient utiles sur la route et qui permettraient de maintenir le spectacle sur les pistes. Par conséquent, il a été annoncé que la classe supérieure des courses de moto passerait d’une catégorie 500cc, par défaut une catégorie à deux temps seulement, à une catégorie combinée 500cc deux temps et 990cc quatre temps en 2002. À la fin de 2003, tous les deux temps avaient disparu, dominés par les puissants et faciles à conduire quatre temps.

 

2003

Après une relation à long terme très fructueuse avec Honda au Mondial Superbike, Castrol est retourné au GP en 2003 pour produire des lubrifiants spéciaux Castrol Power1 pour la Honda RC211V 990cc V5 de l’équipe Gresini Honda.

 

Aujourd’hui, Castrol est toujours à l’avant-plan…

 

...améliorant sa technologie à deux temps avec l’introduction du Castrol XR77 pour la course en deux temps avec de l’essence sans plomb et de la technologie Castrol Power1 pour la nouvelle génération de quatre temps.

Un record gagnant – Castrol a lubrifié des motos ayant participé à des courses du Grand Prix

  • plus de 471 courses gagnées avec 59 fabricants
  • 268 podiums
  • 127 courses gagnées avec Honda
  • 35 courses gagnées avec Yamaha
  • 77 courses gagnées avec Norton
  • 28 courses gagnées avec BMWck